pub pub
 
Rechercher
  • Weasyn

UN NOËL RESPONSABLE - LA PRÉPARATION DES FÊTES

Mis à jour : janv. 7

Noël arrive à grands pas ! Nous l’attendons toujours avec impatience pour nous retrouver en famille et passer un moment magique. Dans ce contexte sanitaire si particulier de 2020, Noël sera bien différent des autres années : une soirée en petit comité, des embrassades lointaines et une distance à table.


Noël ressemble souvent à une course effrénée à la consommation : recherche de cadeaux, déplacements, préparation des repas. C’est le moment de l’année où l’on dépense et pollue le plus. Alors comment préparer un Noël festif et responsable avec plus d’authenticité et de simplicité, en maitrisant mieux ses dépenses et son énergie ?



SOMMAIRE

1. La décoration de Noël

2. Le plaisir d’offrir

3. Le repas



1. LA DÉCORATION DE NOËL


Noël est une tradition marquée par l’incontournable rituel de l’arbre de Noël qui contribue à l'atmosphère féérique des fêtes de fin d'année.


Les origines du sapin de Noël

- Entre 2 000 et 1 200 avant J-C, les Celtes associent un arbre à chaque mois de l’année. Ils attribuent au mois de décembre le sapin Épicéa, représentant l’arbre de « l’enfantement » pour célébrer la renaissance du soleil.


- Au 12ème siècle, le sapin apparut en Europe, et plus particulièrement en Alsace vers 1520. Pour la première fois, on mentionne le « sapin de Noël » sur un livre de comptes qui retraçait les ventes de sapins dans la ville de Sélestat au Bas-Rhin.


- Vers le 15ème siècle, l’étoile de Bethléem est devenue symbolique et un véritable emblème de Noël. Les Protestants ont ajouté ce symbole pour se différencier des Catholiques.


- Pendant le 19ème siècle, la duchesse d’Orléans, Hélène de Mecklembourg, fit décorer un sapin au château des Tuileries. Après la guerre de 1870, la tradition de décorer un sapin pour célébrer Noël se répand dans tout le pays et devient un incontournable.



Le choix du sapin

Selon une étude menée par Kantar en 2019 sur l’achat de sapins pour les fêtes de Noël : ce sont cinq millions de sapins naturels contre un million de sapins artificiels vendus. Le marché du sapin représente 180 millions d’euros. Ces dernières années, nous pouvons observer une tendance à l’augmentation des achats anticipés et 84% des ménages privilégient les sapins naturels.


  • Sapin artificiel ou naturel ?

Économiquement, le sapin artificiel se conserve plus longtemps mais il n’est pas écologique.

Selon une étude menée au Canada, il faudrait « garder plus de 20 ans un arbre artificiel pour que son impact sur l’environnement soit le même que si nous avions opté pour un arbre naturel chaque année ». Ces faux arbres sont fabriqués à partir de matériaux nocifs pour notre environnement, regroupant des ressources non recyclables et non biodégradables.


Les sapins naturels sont issus de forêts cultivés, conçus spécialement pour la période de Noël, et ne contribuent pas à la déforestation des forêts naturelles. Deux espèces d’arbres sont particulièrement privilégiées : l'Épicéa (l’arbre traditionnel) et le Nordmann (un sapin plus robuste).


Avant de choisir votre sapin il est important de vérifier sa filière de production et de choisir des producteurs qui sont certifiés « forêts durables » selon l’Association Française du Sapin de Noël Naturel (AFSNN).


  • Des sapins à replanter ou à louer

- Si vous optez pour un sapin à replanter, votre arbre est vendu avec toutes ses racines, ce qui vous permet de le replanter dans votre jardin une fois les fêtes terminées. Privilégiez les zones ombragées et fraiches pour le planter, en vérifiant l’espace de votre jardin, car certains sapins peuvent grandir et devenir très grand et très volumineux. Vous pouvez bien entendu le garder dans votre maison comme une plante, en l’éloignant des sources de chaleur.


- Si vous choisissez de louer votre sapin, il vous suffit de le commander sur internet et il vous sera livré à votre domicile. Une fois les fêtes passées, l’entreprise s’occupe de tout ! De sa livraison jusqu’à sa récupération, elle redonnera vie à votre sapin en le replantant ou le recyclera en copeaux de bois si l’arbre est en en mauvais état.


  • Des sapins à réaliser soi-même

Enfin, vous pouvez tout aussi bien le confectionner vous-même. La tendance à fabriquer soi-même devient un incontournable et c’est d’autant plus satisfaisant de réaliser sa propre décoration, en plus d'être économique c'est une activité idéale à réaliser en famille.


Le sapin alternatif est forcément plus original puisque vous pouvez le personnaliser. Pour que votre sapin soit plus écologique, privilégiez des objets récupérés ou recyclez vos objets : bois, carton, peinture, boules de Noël, coussins, guirlandes, conserves, etc.
















Le mouvement Slow déco

Cette notion signifie dans le langage de la décoration :


Petit retour sur les origines : dans les années 80, le journaliste et critique gastronomique italien, Carlo Petrini a mis en place la « slow food » qui invitait le consommateur à retrouver le goût des vrais aliments, en privilégiant la qualité et le plaisir de prendre son temps.


Le mouvement « Slow » vise à ralentir notre rythme de vie et à changer nos mentalités pour retrouver des méthodes de consommation plus justes et moins excessives. Il s’est décliné au fil des années dans d’autres domaines : slow travel, slow fashion, slow living…


  • Appliquez la Slow déco : trier, recycler, réutiliser, redonner vie

Noël sans décoration, ça serait bien fade. Pour appliquer la technique de la Slow déco, pensez à ces quelques points :


- Avant tout achat, faites l’inventaire et triez vos décorations de Noël, en mettant de côté les objets cassés ou abimés. Adoptez les bons réflexes et réparez ces objets cassés plutôt que de les jeter. Si jamais il est indispensable d’acheter du neuf, posez-vous cette question : « Est ce que je fais un achat durable et réutilisable ? »


- Gardez et projetez une décoration épurée : vous n’avez pas à aller bien loin et dépenser des fortunes pour embellir votre maison. Lors d'une balade en forêt, pensez à ramasser des pommes de pin, des marrons, des branches d'arbres… Restez minimaliste en favorisant trois couleurs de décoration le rouge, le vert, le blanc ou des couleurs plus neutres comme le beige, le marron ou le blanc.


- Recyclez et redonnez vie à vos objets du quotidien : avec de simples objets, vous pouvez donner vie à une jolie décoration. Réutilisez vos boites de conserves comme supports de bougie ; vos rouleaux de papier de toilette en guise de calendrier de l’avent ; des capsules et des bouchons en liège pour en faire de jolies boules de Noël ; des cintres comme supports pour une couronne de Noël…














2. LE PLAISIR D'OFFRIR


Trouver le bon cadeau

La COVID-19 n’enlèvera pas Noël aux Français !

  • Misez sur des cadeaux éthiques et durables

Privilégiez des cadeaux réutilisables qui sont fabriqués dans des conditions éthiquement responsables et qui durent dans le temps.


Quelques idées :

- Une gourde ou bouteille isotherme : pratique à transporter et à adopter au quotidien et c’est moins de bouteilles en plastique achetées

- Un accessoire ou un vêtements fabriqué à partir de matériaux recyclés : sacs à dos, baskets, tee-shirts…

- Un coffret à composer soi-même : fabriquer son savon maison, ses cosmétiques, son parfum…

- Un kit de jardinage : pour faire pousser son arbre (cactus, bonzaï…), ses légumes ou ses champignons (pleurottes, champignon de paris…)

  • Réalisez des cadeaux faits maison

- Une peinture ou un dessin : si vous avez des talents d'artiste, faites-en profiter vos proches

- Un kit de cuisine : dans un bocal en verre, ajoutez les ingrédients nécessaires à la préparation de cookies ou de muffins à réaliser et accrochez la recette au couvercle

- Un accessoire en tricot : un plaid, une écharpe ou un bonnet

- Un tableau ou un album photos : pour immortaliser vos meilleurs souvenirs


  • Pensez à acheter d’occasion

L'étude réalisée par Deloitte pour l’ADEME sur les intentions d'achat des consommateurs révèle que les Français affichent clairement une tendance pour les objets de « seconde main ». Ces objets sont fortement appréciés de par leur authenticité ou encore de par leurs prix attractifs. Cette alternative permet d’éviter de jeter et en leur redonnant une seconde vie. Vous pouvez les trouver dans les brocantes, aux marchés, dans les boutiques privées ou encore sur les sites de revente.


Quelques idées : des livres, des vinyles, des bijoux ou montres vintage, des anciens appareils photos, des produits high tech… En cadeaux de seconde main, vous pouvez également offrir des bijoux de famille ou des objets qui ont compté pour vous, c’est d’autant plus personnel et significatif.


  • Pour les enfants

En moyenne, les enfants reçoivent 11 cadeaux dont certains ne sont pas utilisés. Misez sur la qualité plutôt que la quantité.

Quelques idées :

- Un kit de fabrication pour éveiller les sens des enfants ou un kit de découverte pour les sensibiliser à la nature ou aux sciences

- Des jouets en bois

- Des jeux de sociétés pour stimuler leur esprit




  • Des cadeaux de mots

Et si on terminait l’année sur des notes positives ? Moins matérialiste, le cadeau de mots représente une attention particulière porté sur vos proches. A tour de rôle, on énumère une qualité pour décrire une personne. C’est un cadeau touchant, joli et symbolique qui va vous rapprocher de vos proches.



Éviter les emballages

Vous pouvez réduire votre consommation de papier cadeau, souvent excessive lors des fêtes, en évitant l’emballage et le suremballage de nos présents.

Pour fabriquer ces papiers cadeaux, on utilise en moyenne plus de 303 303 m3 d’eau et plus de 83 millions KW d’électricité. La plupart des emballages vendus dans les commerces ou les grandes surfaces ne sont pas recyclables, il s’agit de papier plastifié, pailleté ou métallisé, difficile à recycler.


Pour éviter ces déchets inutiles, vous pouvez troquer le papier cadeau pour des alternatives plus responsables et tout aussi jolies. Depuis quelques temps, la tendance du Furoshiki, un art japonais, fait fureur. Il vous suffit simplement d’envelopper dans un joli tissu votre présent et vous pouvez le réutiliser pour d’autres occasions. S’il vous avez des boites à chaussures, des journaux, du papier kraft, des bocaux vides ou même des vêtements, customisez-les, ils feront de magnifiques emballages.


3. LE REPAS


Le repas revêt une grande importance pour les fêtes, c’est l’occasion de partager un festin avec sa famille, de se faire plaisir en mangeant des mets d'exception.


Cependant, le repas peut être une source angoissante pour l’hôte qui reçoit. Cette année, ralentissez la cadence. Optez pour la qualité plutôt que la quantité. Adoptez le Slow food, qui dans le même esprit que la Slow déco, a pour principe de profiter du moment présent. Prenez le temps de choisir vos ingrédients, de connaître leur origine et savourez ce moment avec vos convives.

Planifier ses repas de fêtes

Planifier votre repas de Noël en avance vous permettra d’acheter le nécessaire pour vos plats avec moins d’excès et surtout moins de gaspillage. Écrivez le menu que vous souhaitez préparer et ajoutez le budget que vous pouvez dépenser. Notez le nombre de convives pour acheter la quantité nécessaire à la préparation de vos plats.


Consommer localement

En privilégiant les producteurs locaux, nous pouvons soutenir les producteurs et l’économie locale, tout en réduisant considérablement notre empreinte écologique, en diminuant le temps de transport des produits et ainsi les émissions de CO2.



Manger local a du bon ! Vous pourrez redécouvrir des légumes de saison et les partager avec vos convives. Décembre est un mois riche en légumes, alors pas d'hésitation ! Par exemple, vous pouvez revisiter les fanes en pesto pour agrémenter vos amuses bouches.


Et s’il y a des restes ?

Bien sûr, même en planifiant, personne n’est à l’abri de quelques restes.

Voici quelques astuces pour ne pas les gâcher :

  • S'il vous reste du vin ou du champagne, vous pouvez les utiliser pour préparer des granités avec des fruits ou réaliser des plats en sauce avec de la viande ou du poisson.

  • Pour les biscuits apéritifs, le problème c'est qu'ils se ramollissent ou deviennent trop secs. La solution, c'est de les transformer en chapelure, idéale à utiliser pour finir vos restes éventuels de viande, de dinde de Noël ou de foie gras.

  • Si vos convives restent dormir chez vous, vous pouvez leur proposer un brunch le lendemain avec les restes sous forme de buffet. S’ils rentrent chez eux, vous pouvez leur proposer de partir avec des sacs à emporter, ils continueront à se régaler le lendemain.

  • Vous pouvez également faire un geste solidaire et donnez des restes à des personnes dans le besoin ou des associations.

Noël est une fête chaleureuse et de partage. Pas besoin de consommer plus, d’offrir plus pour faire plaisir.


Les fêtes de fin d’année sont des moments de retrouvailles, surtout en ces temps difficiles, où l’envie de se retrouver ses proches sera beaucoup plus forte. Noël, c’est aussi synonyme de pause, d’une césure pour affronter la nouvelle année. Laissez-vous bercer par ce rythme chaleureux des fêtes pour souffler et vous reposer en prenant ce temps pour vous recentrer sur vos envies.


Nous finirons par ce proverbe chinois :




Sources


https://www.silicon.fr/le-deplorable-bilan-carbone-du-pere-noel-69224.html

https://www.ecoconso.be/fr/content/comment-preparer-un-noel-durable-et-abordable

https://rakutenadvertising.com/fr-fr/media-and-press/etude-crise-sanitaire-et-consommation-de-fin-dannee/

http://www.sytevom.org/rubrique.php?id=581









Posts récents

Voir tout